Les nombreux projets que nous effectuons sur le terrain, à partir de notre voilier ou lors de missions, nous permettent d’accumuler de nombreuses images entre faune et flore sous-marine et aventures. Voici ci-dessous un extrait de ce que nous avons photographié.

FAUNE DU LARGE MEDITERRANEE

Photographies: ©Leslie Bissey

BLACKWATER MEDITERRANEE

Photographies: ©Rémy Dubas – S.E.A MedExpe 2018

BLACKWATER ET MACRO OMAN

Photographies: ©Leslie Bissey – Oman – Formation plongée AgroParisTech 2018

PAYSAGE SOUS-MARIN DE MEDITERRANEE

Photographies: ©Leslie Bissey – S.E.A MedExpe 2018

NETTOYAGE DU PORT DE MARTIGUES – CVM / WEOCEAN

Photographies: ©Rémy Dubas 

FORMATION PLONGEE – MER ROUGE

Photographies: ©Leslie Bissey – Formation plongée AgroParisTech Mer Rouge 2019

SENTIER SOUS-MARIN – MALDIVES

Photographies: ©Leslie Bissey – Installation sentier sous-marin pour le ClubMed Kani aux Maldives 2017

LES MANIFESTES DES PHOTOGRAPHES

REMY DUBAS

Pourquoi la photographie subaquatique? Parce que j’aime cette vision du cosmonaute à la recherche de la vie extraterrestre.

S’aventurer au-delà de la surface du globe, c’est partir à l’aventure dans un monde qui n’est pas le nôtre et qui pourtant reste notre univers d’origine. Explorer en quête de découvertes sous-marines, c’est ne plus se soucier du non-sens de la surface terrestre et prendre de plein fouet le paradoxe entre notre planète et l’Homme.

J’ai d’abord commencé la photographie sous-marine pour partager mes découvertes avec mes parents et mes amis. Plonger avec un appareil photo me permet de prolonger mes plongées afin d’observer en détail ce que je n’arrive pas à voir sous l’eau. Aujourd’hui, mon métier me permet chaque jour de m’améliorer et d’évoluer tant sur la connaissance du milieu marin que sur la photographie sous-marine. Il y a aussi dans ma passion pour la photographie mon admiration pour Laurent Ballesta, il est à mes yeux, créateur de vocation et représente l’exemple parfait de l’excellence.

Même si admirer et témoigner de la biodiversité ne saura suffire à la protéger, la photographie me permet de continuer à être optimiste et de perfectionner mon regard que je souhaite aujourd’hui transmettre.

Merci à la photographie de sublimer cette réalité et puisse mon travail inspirer les plus jeunes et aiguiser le regard des générations futures sur notre planète qui mérite encore grandes découvertes et grands mystères.

LESLIE BISSEY

La mer est cette bouffée d’oxygène, élément indispensable à l’essence même de la vie et son horizon un objectif jamais atteint mais toujours ciblé pour avancer.

Photographier la nature est un art subtil que j’exerce pour retranscrire ce que je ressens en sa présence, écrire permet de compléter ma vision et de laisser exprimer l’inspiration.

Photographier, c’est rencontrer les éléments avec respect mais aussi apprendre à les observer pour mieux les appréhender et les illustrer. Exposer est une façon de partager ces instants et de donner une chance à l’éternité.

Je suis imprégnée de liberté, celle que l’on acquiert dans la patience, l’expérience, avec son corps, son esprit, en gardant ses valeurs et en respectant ses convictions. Je garde sans cesse en tête cette idée que là-bas, sur la mer, derrière cet horizon, ma vie, mes espérances, ma liberté, seront comblés. Je sais que je dois y aller.

Alors, dans la recherche du bonheur et de ma juste place dans ce monde, j’avance, petit à petit vers un rêve, celui de voguer sur cet élément qui m’est si cher et d’essayer d’y ajouter la goutte d’espoir et de conviction à l’évolution vers un futur plus respectueux de cette planète bleue.

Je ne pensais pas que photographier puis écrire se révèleraient si puissants. Il y a une harmonie de l’expression, un ressenti de l’équilibre que rien ne pourra perturber.

Lorsque je photographie la vie marine, je la partage dans une utilité. Elle m’aide à prendre conscience de la richesse et de la diversité des espèces, à savourer leur beauté puis à la partager.

Photographier, c’est libre de droit et d’idée, c’est un moment qui arrête le temps.

Plonger, c’est respirer, comme un besoin au quotidien.

Partager, c’est la continuité de l’engagement.